Le véritable luxe c’est l’espace. Vraiment ? Pourtant depuis quelques années, le mouvement Tiny House fait des émules. Concept contemporain de la roulotte, la maison nomade offre un maximum de confort dans un minimum d’espace. Si certains modèles peuvent atteindre les 50 m², la moyenne se situerait plutôt aux alentours des 20 m².

  1. Vivre dans une maison de moins de 20 m², ça vous tente ?
  2. Tarifs et atouts
  3. Plus qu’une maison, un projet de vie
  4. Vivre dans une Tiny House en Suisse, est-ce possible ?

Vivre dans une maison de moins de 20 m², ça vous tente ?

Tiny House avec une grande baie vitrée
Tiny House

Pour vivre dans ces petites maisons à ossature bois, une parfaite gestion de l’espace s’impose. C’est pourquoi les constructeurs rivalisent d’ingéniosité pour faire tenir 1 lit, un canapé, des étagères, une salle d’eau et une cuisine (6 astuces pour bien aménager sa petite cuisine) dans un espace aussi restreint. Pour y parvenir, ils optent pour des meubles sur-mesure et travaillent sur toute la hauteur en créant des mezzanines qui font office d’espace nuit. Le résultat est bluffant, des intérieurs personnalisés qui répondent en tout point aux besoins des futurs habitants.

Avant d’emménager dans un espace aussi restreint, la première étape passe par le tri de vos affaires. Pour les objets ou meubles dont vous ne voulez pas vous séparer, vous pouvez opter pour une solution de stockage à long terme du style garde-meubles ou self-stockage.

Tarifs et atouts

Vue intérieure d'une Tiny House
Tiny House aménagée

Résidence secondaire ou principale pour les propriétaires les plus convaincus par le concept, la Tiny House séduit pour son charme, mais aussi pour son prix. À installer sur un terrain viabilisé, elle permet de devenir propriétaire pour moins de 50 000 CHF selon le modèle et le niveau de finition choisi. Même si les premiers prix avoisinent les 15 000 CHF, il s’agit alors d’un gros œuvre fermé dont le propriétaire devra réaliser les finitions, certains modèles haut de gamme peuvent atteindre les 100 000 CHF.

Qu’obtient-on à ce prix ? Une mini maison passive ! Peu énergivores, les petites maisons nomades disposent pour certaines de panneaux solaires, d’une éolienne et d’un système de chauffage à énergie renouvelable parfaitement adapté à une philosophie de vie proche de la nature.

Plus qu’une maison, un projet de vie

Famille sur un banc en pleine nature
Famille et nature : le retour aux sources

Vivre en pleine nature, fermer sa porte, se mettre en mouvement et tracter sa maison, découvrir du pays… un rêve que partagent la plupart des propriétaires de petites maisons en bois nomades. Ce mode de vie dans un espace restreint a tout de même quelques désagréments. À chaque déplacement, il faut trouver un raccordement à l’eau et à l’électricité, un moyen d’évacuation pour les toilettes… Mais malgré cela, vivre en Tiny House est vécu comme un retour aux sources pour beaucoup de ces aventuriers modernes.

S’éloigner des dépendances financières et géographiques, adopter l’esprit minimaliste, se défaire du superflu, l’envie de connexion à la nature sont souvent à l’origine d’un tel projet. Une philosophie de vie qui séduit même les sédentaires les plus convaincus.

Un brin marginal le propriétaire de Tiny House ? Pas du tout ! On aurait tort de croire que les principaux intéressés par ces petits chalets en bois sur roues seraient des célibataires ou des couples sans enfants un peu déconnectés de la réalité. Certains n’hésitent pas à embarquer chiens, chats et enfants pour parcourir les routes à la recherche du coin idéal. Pour beaucoup, ils se forgent des souvenirs inoubliables, même si la cohabitation dans un si petit espace peut s’avérer compliquée.

Vivre dans une Tiny House en Suisse, est-ce possible ?

La Suisse mène la vie dure aux propriétaires de Tiny House. Le concept même de la maison en bois nomade est mis à mal par la législation, même si les règles de construction peuvent varier d’un canton à un autre.

Petit tour d’horizons des possibilités :

  • Dans les zones rurales la construction de bâtiment sans rapport avec l’exploitation est interdite.
  • Dans les campings, même combat, même si certains tolèrent désormais ce Mobil-Home nouvelle génération, la plupart des Tiny Houses disposent d’une mezzanine, elles ne figurent donc pas dans la liste des véhicules acceptés dans les campings.
  • Sur un terrain à bâtir la maison nomade ne peut être installée sans permis de construire

À l’heure actuelle, le seul moyen légal est d’acheter une parcelle de terrain à bâtir, de demander un permis de construire et d’installer un accès à l’eau et à aux canalisations.

D’autres formes de résidences de petite taille sont aussi concernées :

  • les yourtes
  • les tipis
  • les caravanes
  • les caravanes de chantier
  • les roulottes de cirque
  • les maisons dans les arbres
  • les péniches
  • les containers habitables
  • les bus transformés en habitation

La RTS parlait des Tiny Houses dans leurs émissions On en parle et Couleurs locales.

Alors qu’en Suisse faire la course aux autorisations fait partie du quotidien des propriétaires nomades, partout dans le monde le concept prend de l’ampleur. À quand une législation plus souple pour ces maisons sur roues ?

Le saviez-vous ? L’association Klein Wohn Formen, créé en 2018, regroupe plusieurs associations de différentes formes de petites habitations mobiles ou non et les entreprises souhaitant lancer en Suisse des concepts innovants de maisons. Son but est d’uniformiser l’octroi des autorisations à l’échelle nationale.

Praesent dictum libero ut dolor sit eleifend vulputate, neque. porta. elit. tempus