+41 (0)24 485 26 66 info@tornaysa.ch

Déménager peut parfois créer de l’anxiété. Chez certaines personnes, un sentiment de mal-être plus important peut se faire sentir. Si une fois bien installé, le malaise perdure, on parle alors de dépression post-déménagement. Celle-ci peut toucher tout le monde, les ados comme les adultes et doit impérativement être traitée.

Comment identifier une personne atteinte d’une dépression suite à son déménagement ? Que faire pour l’aider ?

  1. Pourquoi certaines personnes vivent-elles mal leur déménagement ?
  2. Quelles sont les causes d’une dépression post-déménagement ?
  3. Le burn-out post-déménagement
  4. Comment en finir avec la dépression post-déménagement ?
  5. Cet article fait partie d'une série sur le stress et la dépression lors d'un déménagement

Pourquoi certaines personnes vivent-elles mal leur déménagement ?

Même si changer de domicile est un acte volontaire, il n’en est pas moins bouleversant. Changement de voisinage, chamboulement dans la vie sociale, distanciation avec la famille et les amis, nouvel environnement de travail… on ne quitte pas seulement une maison lorsque l’on déménage, on quitte aussi ses habitudes. Et si parfois, l’envie de renouveau se fait sentir, souvent le passage à l’acte se révèle être plus compliqué qu’on ne le pensait.

Quelles sont les causes d’une dépression post-déménagement ?

Femme dépressive après un déménagement sur un canapé
Le déménagement fait partie des événements les plus stressants à vivre

Il existe de nombreuses raisons qui peuvent nous mener à faire une dépression après un déménagement. Le plus souvent il s’agit :

  • D’une mutation professionnelle : Là, pas le choix, il faut partir. Parfois même laisser sa famille et ne revenir que le week-end chez soi. Le déménagement pour motif professionnel est très compliqué à gérer, surtout s’il implique de s’éloigner de sa famille.
  • D’un divorce : À la peine amoureuse vient s’ajouter celle de quitter son chez-soi.
  • D’un problème financier : Difficulté à rembourser son emprunt immobilier, loyer trop élevé suite à une perte d’emploi, séparation… autant de situations qui peuvent nous obliger à déménager.
  • D’un coup de cœur immobilier : Enfin une raison positive ! Cependant si l’on s’éloigne de son quartier, ce sont toutes nos habitudes que nous perdons. Parfois, cela peut mener à remettre son choix en question, surtout si la vie sociale se fait moins riche suite à l’éloignement avec son cercle d’amis.
  • D’une mise en couple : Une deuxième raison positive 😀. Se mettre en couple nécessite parfois de changer d’appartement ou de maison, mais aussi de lieu de domicile, voir de pays.

Le burn-out post-déménagement

Enfin, même si le déménagement s’est bien passé et que tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes, nous ne sommes tout de même pas à l’abri d’une bonne déprime. Et souvent cela à un nom : le burn-out post-déménagement.

Le burn-out post-déménagement est un mal qui nous prive réellement de toutes nos forces. En fait, occupés par toutes les démarches liées au déménagement (tri, préparation des cartons, nettoyage de l’ancienne maison, démarches administratives, gestion des enfants et des animaux…), nous n’avons pas écouté les signaux envoyés par notre corps.

Une fois bien installés dans notre nouveau chez nous, la pression retombe et c’est là que le burn-out peut survenir. D’autant plus si des travaux sont à prévoir dans la nouvelle maison ! Généralement, le blues du déménagement dure quelques semaines, passé ce délai, on peut envisager une dépression. Pour en être certain, il est préférable de prendre un avis auprès d’un spécialiste.

Comment en finir avec la dépression post-déménagement ?

Prendre possession de son logement vous aidera à affronter la dépression post-déménagement
Décorer son logement favorise le processus de guérison à la dépression

Il existe plusieurs solutions pour sortir de cet état dépressif ou mélancolique lié au déménagement. La première est de garder contact avec ses proches et de ne pas se couper de tout ce qui nous plaisait dans notre ancien environnement. Du petit resto sympa à notre boutique de fleurs préférées, continuer à fréquenter ces lieux qui ont égayé notre quotidien durant plusieurs années peuvent vous aider à surmonter, voir éviter le blues du déménagement.

Ensuite, il est conseillé de s’intégrer rapidement dans son nouveau voisinage. Se présenter aux voisins, visiter le quartier, s’inscrire à des activités sportives ou culturelles… sont autant de moyens de rencontrer de nouvelles personnes et de retrouver une vie sociale satisfaisante.

Une autre façon de lutter contre cette tristesse est de s’approprier son nouveau logement en le rendant accueillant, rassurant et à votre image. Décorations, peintures, meubles, photos, extérieurs, etc. ; tout peut être utilisé pour vous aider à affronter cette période difficile de l’après-déménagement.

En résumé : pour sortir de cette dépression post-déménagement, il faut…

  • Garder le contact avec ses proches et ses amis
  • Garder ses anciennes habitudes (si possible)
  • Visiter son nouveau quartier
  • Se présenter à ses nouveaux voisins
  • S’inscrire à des activités sportives ou culturelles
  • S’approprier son nouveau logement

Nous avons peut-être une solution pour vous aider à ne pas succomber à un burn-out post-déménagement : confiez votre déménagement à un professionnel 😊

Cet article fait partie d’une série sur le stress et la dépression lors d’un déménagement