+41 (0)24 485 26 66 info@tornaysa.ch

Français : comment s’expatrier en Suisse ?

Déménagement en Suisse
Attention à bien se renseigner sur les subtilités du pays avant de déménager en Suisse

Vous avez décidé de quitter la France et de traverser la frontière pour vous installer en Suisse. Ce pays considéré comme l’un des plus stables du monde en matière d’économie et de politique attire beaucoup d’étrangers. Mais avant de s’expatrier en Suisse, il est judicieux de faire le tour des démarches à entreprendre et des astuces à connaître. Voici nos conseils pour effectuer ce déménagement international en toute sérénité.

Trouver un travail avant de s’expatrier en Suisse

Avant de démarrer une nouvelle vie et de vous éloigner de votre pays d’origine, trouver un travail sur place est absolument indispensable. La vie et l’installation en Suisse ont un certain coût et il faut calculer en amont toutes les dépenses auxquelles vous serez confronté dans votre nouveau pays d’adoption. Votre budget devra être adapté et pour cela, vous devez trouver un emploi en Suisse. Suivez quelques recommandations afin de mettre toutes les chances de votre côté :

  • Informez-vous sur le marché du travail dans le canton où vous souhaitez habiter.
  • Ciblez les entreprises relatives à votre domaine professionnel.
  • Peaufinez votre CV et écrivez une lettre de motivation adaptée à la Suisse (vous trouverez des modèles en cherchant sur internet).

Vous venez de décrocher une promesse d’embauche ou la signature d’un contrat ? Il vous faudra alors établir les démarches pour obtenir un permis de travail.

Les démarches administratives pour s’expatrier en Suisse

En plus des démarches administratives liées à votre déménagement international, un déménagement en Suisse requiert d’effectuer d’autres démarches administratives, notamment pour obtenir un permis de séjour et un permis de travail.

Les permis de séjour

Si vous travaillez pendant votre séjour ou que vous habitez en Suisse plus de 3 mois, vous devez obligatoirement être titulaire d’un permis de séjour. Trois types d’autorisations existent :

  • L’autorisation de courte durée (pour un séjour inférieur à un an)
  • L’autorisation de séjour (à durée limitée)
  • L’autorisation d’établissement (à durée indéterminée)

Ces autorisations sont délivrées par les offices cantonaux. N’hésitez pas à vous rapprocher de celui de votre canton pour plus d’informations concernant votre situation.

Les permis de travail

Permis de travail
L’obtention d’un permis de travail est obligatoire pour travailler en Suisse

Pour travailler en Suisse quand on est étranger, la délivrance d’un permis de travail est impérative. Les conditions d’attribution sont différentes, si le travailleur étranger est ressortissant de l’Union européenne (hors Roumanie et Bulgarie), ressortissant d’un pays hors Union européenne ou ressortissant bulgare ou roumain.

Les ressortissants de l’Union européenne peuvent prétendre aux permis de travail suivants :

  • Le permis B : ce permis est délivré pour les résidents longue durée. Il vous faudra attester d’une promesse d’embauche ou d’un contrat de travail. Sa validité est de 5 ans.
  • Le permis L : si vous ne restez que pour une courte durée et que votre activité est inférieure à 1 an, vous devez solliciter l’obtention de ce permis. Il est valable 12 mois maximum.
  • Le permis C : ce permis est une autorisation d’établissement, vous pourrez l’obtenir après avoir habité minimum 5 ans en Suisse.
  • Le permis G : celui-ci concerne les frontaliers voulant travailler en Suisse tout en conservant leur habitation en France.

Pour toutes questions relatives à un permis de travail suisse, adressez-vous au service des étrangers de l’office de la population de l’administration cantonale de votre futur canton de résidence.

Pour constituer votre dossier, on vous demandera plusieurs documents, notamment votre carte d’identité ou votre passeport en cours de validité, le formulaire de demande d’autorisation de séjour dûment rempli, une attestation de l’employeur, le livret de famille si vous en possédez un et un extrait de casier judiciaire.

Suivant le canton où vous résidez, vous devrez payer entre 65 et 90 francs suisses pour ces démarches.

Les autres démarches à ne pas oublier

Il faudra également penser à :

  • Annoncer votre arrivée au service de la population ou au service des étrangers de votre commune
  • Vous inscrire à l’assurance maladie obligatoire et à une complémentaire santé
  • Déclarer vos effets personnels et vos animaux de compagnie à la douane
  • Vous renseigner sur la procédure fiscale
  • Faire valider votre permis de conduire
  • Importer et faire immatriculer votre véhicule en suisse
  • Inscrire vos enfants à l’école
  • Ouvrir un compte en banque

Prévoir un déménagement international

S’expatrier en Suisse est plus aisé lorsque l’on possède déjà un logement sur place. Dans le cas où vous louez une habitation provisoire, vous pouvez entreposer vos affaires dans un garde-meubles ou un box de self-stockage.

Pour transporter vos meubles et organiser votre départ, pensez à vous tourner vers une entreprise offrant des services de déménagement international. Vous serez ainsi délesté de cette tâche chronophage et serez certainement plus serein.

Avant de quitter la France pour la Suisse, veillez à :

  • Organiser le transfert de votre courrier
  • Commander votre carte européenne de santé
  • Prévenir votre banque, vos assurances, vos fournisseurs internet, etc.
  • Résilier vos contrats d’électricité, gaz et eau
  • Envoyer le préavis pour rompre le contrat de location de votre habitation

Quelques conseils pour s’adapter à la vie en Suisse

Vivre dans un nouveau pays peut parfois désorienter. Les repères sont perdus et il faut alors s’en créer d’autres.

En Suisse romande, on parle le français. Cependant, l’accent est différent et certaines expressions peuvent surprendre la première fois. N’hésitez pas à être avenant envers les locaux et à vous investir dans les divers évènements organisés dans votre région. Essayez également de trouver d’autres expatriés français qui pourront vous donner quelques conseils et vous éviter peut-être d’avoir le mal du pays.

Petit lexique suisse :

  • Natel : Téléphone portable
  • Septante : 70
  • Huitante : 80
  • Nonante : 90
  • Ça joue ? : ça va ?
  • Adieu : Bonjour ou au revoir
  • Le cheni : Le désordre
  • À quelle heure vit-on ? : Quelle heure est-il ?
  • Déjeuner : Petit-déjeuner
  • Dîner : Déjeuner
  • Souper : Dîner
Ville de Sion, capitale du canton du Valais

Vous êtes prêt pour emménager dans notre beau pays ? Sachez que nos villes et villages regorgent de jolis endroits pour vous amuser ou profiter de la nature. Lacs, montagnes, cultures et traditions… la Suisse est un pays où il fait bon vivre.

Vous partez à l’étranger ? Consultez notre guide « Je quitte la Suisse« .